Comment devenir Agent de piste ?

Les exigences liées au secteur aéroportuaire sont énormes. Les acteurs doivent faire preuve d’une grande organisation pour venir à bout de leurs missions. Les équipes de trafic font ainsi partie des services qui sont censés impacter l’image du circuit d’aviation. Les agents de piste tiennent un rôle capital et fonctionnent sous la direction du responsable d’opération.

Le parcours pour devenir agent de piste est assez élémentaire. Vous pouvez y accéder avec un niveau BAC via des centres de formation dédiés.
Ces derniers se chargent de vous apprendre les arcanes du métier afin de vous fournir toutes les compétences nécessaires pour être recruté par les entreprises du secteur. Comment devenir Agent de piste ? Voici un tour d’horizon sur cette profession, les missions, le circuit de formation, les débouchés ainsi que les avantages.

Le métier d’Agent de piste

L’agent de piste est la personne chargée des manœuvres facilitant la circulation sur une piste d’atterrissage. Découvrez ici l’essentiel à connaître de cette profession.

Descriptif métier, rôles et missions

Le personnel de piste travaille dans le milieu de l’aéroportuaire. Les engins de manutention comme les chariots, les tracteurs, les élévateurs sont ses outils de travail et plusieurs tâches lui sont assignées. Il s’agit entre autres du chargement/déchargement des bagages dans les soutes, de l’ajustage des roues de l’avion, du tractage… En pratique, il dispose de tout le matériel nécessaire pour accomplir sa mission avant l’arrivée de l’appareil. C’est encore lui qui est chargé d’entreposer l’outillage lorsqu’il a fini.

Pour ce qui est des valeurs individuelles, l’agent de piste est une personne qui doit être exempte de toute condamnation. Il doit avoir un comportement exemplaire et donc un casier judiciaire qui en témoigne. L’organisation, le calme et la réactivité doivent être ses principales qualités. De plus, vu le secteur, être multilingue sera considéré comme un grand atout.

 

Les compétences nécessaires

Beaucoup d’agents de piste se sont investis dans ce secteur par vocation. Il est nécessaire d’avoir un minimum de facilité avec les activités au sein d’un aéroport, mais aussi les travaux manuels. Des compétences de sécurité sur un tarmac sont requises pour exceller dans le travail. Il n’est pas nécessaire d’avoir un certificat académique de haut grade pour oser y prétendre. Un niveau Bac et un permis de conduire de catégorie B conviennent tout à fait pour démarrer. Les formations en continue sont prévues dans les structures qui embauchent ce type de profil. Elles ont pour objectif d’actualiser les connaissances et d’améliorer la valeur ajoutée de leurs recrues.

 

Salaire et évolution de carrière

Le salaire de base pour le métier d’agent de piste est de 1 589 €. À ce chiffre, peuvent s’ajouter les primes. Elles sont déterminées en fonction de l’expérience, des heures supplémentaires et bien d’autres paramètres. À la base, le poste d’agent de piste est presque identique à celui d’agent d’escale. Il assiste l’agent de trafic dans ses fonctions. Cependant, avec la pratique, l’expérience acquise peut l’emmener à devenir responsable de trafic. Il peut également se spécialiser pour faire partie d’autres corps de l’aviation tels que bagagiste ou tractoriste. En continuant son ascension professionnelle, l’agent de piste est capable d’occuper des postes à responsabilités, toujours dans le but d’améliorer la sûreté aéroportuaire.
Ainsi, l’
évolution de sa carrière peut l’emmener à devenir contremaître ou directeur des opérations d’un aéroport.

Vous en saurez plus sur notre page formation d’agent de piste.

Comment devenir Agent de piste ?

De prime abord, il n’y a pas d’impératif concernant le profil d’un agent de piste. Le background est assez flexible. Que ce soit un bachelier ou technicien supérieur, tous sont aptes à convoiter les métiers issus de ces secteurs d’emploi. En consultant la page formation de certains centres spécialisés, on peut avoir facilement accès aux informations nécessaires pour se former.

Sans le BAC

Le plus souvent, le diplôme minimum pour accéder à une formation dans le domaine est le CAP ou encore le brevet du premier cycle BEPC. Il est alors tout à fait possible de s’inscrire à une formation pour devenir agent de piste sans avoir passé le BAC. Il recevra les notions complémentaires pour cadrer avec les missions du travail.

Avec le BAC

Bien que l’on puisse le faire sans, posséder le BAC n’est pas superflu. La formation permet d’acquérir les connaissances relatives à la sûreté et à la sécurité sur une piste d’avion. Elle est souvent courte certes, mais elle produit de très bons rendements. Les bonnes pratiques, de même que les aptitudes à développer pour sauvegarder l’image de la compagnie pour laquelle on travaille, y sont enseignées.

Avec un BTS

Hormis le bac, le BTS est un niveau suffisant pour apprendre à devenir agent de piste. Le Brevet de technicien supérieur est recommandé bien de fois pour avoir plus de facilité dans l’exercice d’une telle fonction.

Avec une Licence

Les candidats au poste d’agent de piste sont parfois promis à des postes gradés. Dans ce sens, la licence est une bonne qualification pour intégrer l’équipe de l’aviation. Certainement, elle fait du candidat une personne plus aguerrie pour recevoir les enseignements. Au terme de l’apprentissage, un diplôme est donné afin de certifier de l’aptitude à travailler comme agent de piste.

De plus, une formation vous permet de bien préparer les examens de certification pour l’exercice du métier.

    Les entreprises qui recrutent les Agents de piste

    Un agent de piste évolue principalement dans le secteur de l’aviation.

    Les aéroports

    Les aéroports sont les premières structures à avoir besoin d’un agent de piste. Plusieurs équipes sont formées en leur sein. Les missions les plus courantes sont le chargement et le déchargement des équipements de manutention. Pour prétendre à un poste d’agent de piste dans un aéroport, les conditions globales de candidatures sont les suivantes :

    • la formation technique,
    • le permis de conduire B,
    • l’aptitude physique,
    • l’expérience,
    • l’aptitude à comprendre plusieurs langues.

    À ces conditions, peuvent s’ajouter de manière particulière les formations VRAC et/ou MECA. Quel que soit le standing de l’aéroport, les heures de travail sont variables et flexibles. Elles peuvent être en jours ouvrés, mais aussi en week-ends.

    Les compagnies aériennes

    Dans une compagnie aérienne, la demande d’agent de piste est presque aussi forte que celle d’agent d’escale. Notez que les compagnies telles qu’Air France et Ryanair imposent parfois une limite d’âge. Les emplois sont proposés le plus souvent sous un CDD d’une durée d’un an et cela inclut les périodes d’essai. Le niveau de langue est aussi un critère de décision non négligeable. De manière élémentaire, la langue anglaise est celle qui est la plus sollicitée en raison des fiches techniques de la majorité des machines.

    Les compagnies de Handling

    Parfois, les compagnies de handling ont besoin de former leur propre équipe de trafic. Pour ce faire, elles recherchent plusieurs profils, dont celui d’agent de piste. Très souvent, ces entreprises embauchent directement à la sortie des centres de formation. L’objectif est d’assurer un meilleur suivi et une meilleure qualité des prestations.

    Les compagnies de FRET

    Les acteurs de l’activité cargo tels que DHL ou Fedex ont impérativement besoin d’employer des agents de piste. D’autant plus que les marchandises dangereuses ont besoin d’être ciblées et écartées. C’est l’une des missions d’un agent de piste en cas d’indisponibilité d’un bagagiste. Spécialement, avec ce type d’entreprise, la condition physique et le sens de la responsabilité sont très engagés. Il faut aussi tenir compte des interventions pendant les week-ends.

    Agent de piste : les bonnes raisons à choisir ce métier

    La majorité des personnes qui s’aventure dans cette profession le fait avant tout par passion. Être aux premières loges au départ et à l’arrivée de l’avion est la principale satisfaction des agents de piste. En outre, même si cela semble risqué, c’est un métier assez sécurisé. Cela, en partie grâce au matériel de protection qui est fourni au personnel technique de l’aviation.

    Autre avantage, l’agent de piste est destiné à une ascension assez rapide lorsqu’il fait preuve de professionnalisme. Du simple manutentionnaire, il peut vite devenir responsable du trafic ou gestionnaire du tarmac et tout ceci, sans diplôme ! En effet, tout ce qu’il est vraiment nécessaire d’avoir pour exercer cette fonction, c’est une validité physique et une maîtrise du domaine des transports. Tout le reste s’acquiert au fil de la pratique.

    En ce qui concerne l’avenir de la profession, elle apparaît comme prometteuse. Plus les stations aériennes se multiplieront, plus l’on aura besoin d’agent de piste. Pour finir, il est très valorisant de devenir la vitrine d’un établissement spécialisé dans l’aviation. C’est exactement ce que représente un agent de piste, au même titre que les agents d’accueil et d’escale.

    Eu égard à tout ce qui précède, on retient qu’être agent de piste est un travail valorisant. D’ailleurs, des financements sont octroyés pour leur faciliter l’accès aux formations. Les conditions d’octroi sont accessibles dans le Guide du financement. Les autres carrières relevant du domaine aéroportuaire méritent aussi d’être mises en exergue. Le Portail formations aéroportuaires est l’adresse idéale pour recueillir les informations nécessaires avant de commencer l’aventure de l’aviation.

    Votre centre de formation à Roissy en France :

    heures de formation

    %

    de stagiaires satisfaits

    %

    de réussite aux examens

    de note Google sur 549 avis

    0