Les métiers de l’aéroportuaire au sol

Le secteur du transport aérien a repris du service. C’est pourquoi les activités ne cessent d’augmenter avec de nombreux postes à promouvoir.
À cet effet, les compagnies et agences de voyages mettent l’accent sur la formation de qualité de leur personnel pour offrir les meilleures prestations aux passagers. Le professionnalisme est plus que jamais au centre des priorités des métiers de l’aéroportuaire au sol. En ayant dans un aéroport des équipes expérimentées et bien formées, les passagers seront rassurés. De plus, les conditions de voyage dans l’avion seront agréables pour tous. Il en résultera un respect des délais, ainsi qu’un transport efficace des marchandises au fret.

C’est dans ce cadre plusieurs centres de formation ont mis en place des formations spécifiques aux professions du secteur aérien. Si vous souhaitez faire partie de l’aventure, vous pouvez exercer le métier de l’aérien qui vous correspond le mieux. Avec ou sans niveau, certains postes sont accessibles à ceux qui font preuve d’une grande volonté. Les professionnels de l’aérien au sol sont généralement bien rémunérés. C’est une opportunité qui ne se présente pas dans tous les secteurs d’activité. D’où l’intérêt de découvrir sans plus attendre l’essentiel sur les professions au sol à l’aérogare.

Les métiers de l’aéroport dans l’aérogare

Qu’il s’agisse de l’aéroport en général ou de l’aérogare en particulier, les agents assurent les meilleurs services aux passagers. Ils s’occupent de tous les détails de l’embarquement au débarquement d’un avion. L’accueil, l’escale, le trafic, les réclamations et la maintenance sont autant d’aspects pris en charge par les métiers qui prennent place dans l’aérogare.

Agent d’Escale Commerciale

L’agent d’escale commerciale est la personne qui s’occupe de tous les départs et arrivées des passagers. Son rôle consiste à accueillir les clients et à leur communiquer diverses informations. Il gère également les plaintes au niveau des pertes de colis et peut évoluer vers la fonction de responsable passage à l’escale.

La plupart du temps, il faut avoir le bac ou justifier d’une licence pour espérer décrocher ce poste. La maîtrise orale d’autres langues étrangères comme l’anglais, la bonne présentation, ainsi qu’une élocution soignée sont des prérequis pour y faire carrière. Le salaire cet agent oscille entre
1 000 et 1 500 euros nets par mois. 

 

Comment devenir Agent d’Escale ?

Pour devenir Agent d’Escale commerciale, il suffit d’avoir le niveau BAC. Il faut ajouter à cela une première expérience dans le domaine avec éventuellement un niveau bac+1 en Accueil dans les transports. Les titulaires d’un BTS en tourisme ou commerce ainsi que d’une licence en langues étrangères peuvent aussi prétendre à ce poste. Vous obtiendrez plus d’informations en vous rendant sur notre page formation Agent d’Escale

 

Comment devenir Agent d’Escale sans le BAC ?

Pour tous ceux qui aspirent à faire ce métier et qui n’ont pas le bac, rien n’est perdu. Ils peuvent espérer faire carrière sous certaines conditions et en ayant de la motivation. Comment ? Pour le savoir, rendez-vous sur notre article Comment devenir Agent d’Escale sans le bac

 

Comment devenir Agent d’Escale sans parler anglais ?

Vous ne parlez pas couramment l’anglais ? Pas de panique, car vous pouvez toujours exercer cette profession. Comment ? Pour le savoir, rendez-vous sur notre article Comment devenir Agent d’Escale sans parler anglais.

Agent d’accueil

L’agent d’accueil gère principalement les différents travaux administratifs de son entreprise. Il accueille physiquement ou par téléphone tous les voyageurs en les orientant vers les services appropriés. Il peut évoluer vers des postes de manager et d’encadreur en devenant chef d’hôtes ou coordinateur commercial. Il a un salaire d’environ 1 500 euros en début de carrière et cela peut évoluer jusqu’à 2 000 euros par mois.  Découvrez en plus sur notre page formation Agent d’Accueil.

Agent de réservation

L’agent de réservation vend les billets d’avion pour le compte d’une compagnie aérienne ou d’une agence de voyages. Il peut faire les réservations de voitures et d’hôtels sur demande des clients. Cet agent leur propose aussi les meilleurs itinéraires et les meilleurs tarifs pour assurer leur fidélité à son entreprise. Il faut avoir une bonne présentation et un sens élevé de la communication.

En plus de cela, il faut être français ou ressortissant d’un pays de l’Union européenne et maîtriser l’anglais. Son salaire se situe entre 1 000 et 1 500 euros nets par mois. L’agent de réservation peut viser plus tard un poste d’encadrement.
Vous souhaitez plus d’information ? Rendez-vous sur notre page formation Agent de réservation 

Agent de sûreté

L’agent de sûreté s’occupe essentiellement de l’inspection et du filtrage des passagers en salle d’embarquement. De ce fait, il les fouille et vérifie leurs bagages à main au scanner. Il y a en particulier parmi ces agents, ceux qui peuvent repérer de potentiels suspects et contrôler leurs pièces d’identité. Le niveau bac sans diplôme spécifique permet de décrocher ce poste. Il faut cependant être ressortissant de l’Union Européenne et avoir un casier judiciaire vierge.

L’agent de sûreté bénéficie du SMIC et peut faire évoluer son salaire jusqu’à 2 600 euros. Les femmes accèdent également à ce poste. Ces agents peuvent évoluer vers des postes de responsable d’équipe ou de formateur.

Agent des litiges bagages

L’agent des litiges bagages gère les différends et conflits suite à un égarement, une perte de sac de voyages des passagers. Il enregistre les différentes plaintes et propose des solutions pour régler chaque cas. Par conséquent, c’est une personne qui doit avoir une bonne maîtrise de soi et le sens de la diplomatie. Il peut accéder à des responsabilités d’encadreur et de formateur des équipes. Son salaire est compris entre 1 800 et
2 000 euros par mois.

Agent de APMR

Les agents APMR (Assistance aux Personnes à Mobilité Réduite) s’occupent exclusivement des passagers handicapés ou à mobilités réduites. Leur rôle est de les accueillir et de les accompagner dans toutes leurs démarches de voyage. Depuis 2008, la réglementation européenne en faveur de la situation des voyageurs à mobilité réduite impose leur présence dans la plupart des aéroports. Ces agents doivent connaître les différents types de handicaps et assurer les meilleures conditions de voyage aux passagers. Leur salaire varie de 1 500 à 1 800 euros en fonction de l’expérience. Rendez-vous sur notre page formation Agent APMR pour en savoir plus sur les prérequis et les réglementations.

Comment devenir Agent APMR ?

Vous pouvez devenir très rapidement et simplement agent APMR si vous le souhaitez. Il faudra juste vous former pour commencer à exercer cette profession relevant des services à la personne en milieu aéroportuaire.

Agent poste central d’exploitation

L’agent poste central d’exploitation gère l’ensemble des ressources concernant les pistes et éventuellement le personnel navigant. Dès lors, il doit avoir une grande capacité de prise de décision et de synthèse des informations en rapport avec l’exploitation. Il vérifie la faisabilité des vols et de leurs itinéraires en collaboration avec le contrôleur. Son salaire minimum est de 1 600€  et peut atteindre jusqu’à 4 000 euros nets. L’agent poste central d’exploitation peut devenir encadreur ou responsable de la mobilité interne.

Technicien de maintenance des équipements terminaux

Le technicien de maintenance des équipements terminaux s’occupe de la maintenance, mais aussi du dépannage de toutes les installations et les équipements du site. Il est également qualifié pour la gestion dans les diverses opérations de sous-traitance. Cet agent doit avoir une grande capacité de réaction et de diagnostic avec un bon esprit d’équipe. Le technicien de maintenance des équipements terminaux débutant a un salaire compris entre 1 600 et 1 700 euros nets par mois. Il peut évoluer vers le poste d’encadreur.

Agent de piste

L’agent de piste se distingue par son casque sur les oreilles au niveau des pistes. Il guide par tous les temps les pilotes sur les pistes et place des balises le cas échéant. Il peut aussi s’occuper du chargement et du déchargement des soutes. Il travaille souvent suivant des horaires décalés et même les jours fériés. Son salaire moyen oscille entre 1 500 et 1 800 euros par mois. Il peut devenir avec de l’expérience responsable d’équipes. Vous souhaitez plus d’information ? Rendez-vous sur la page formation d’Agent de piste

Comment devenir Agent de piste bagagiste ?

Certaines aptitudes et conditions sont nécessaires pour devenir un agent de piste bagagistes. Il est donc crucial de s’intéresser à ces exigences professionnelles afin de ne pas être surpris par les attentes de l’employeur.

Agent de nettoyage avion

Cet agent de nettoyage s’occupe de l’entretien à l’intérieur de l’appareil entre les différents vols. Il s’assure aussi du bon approvisionnement des produits consommés par les passagers. Le profil usuel consiste à avoir une bonne condition physique et le sens de l’organisation. Il faut en plus de cela, être soigneux avec un bon esprit d’équipe.

Il est ainsi possible d’être promu chef d’équipe puis superviseur après quelques années et en fonction des performances. Le salaire mensuel de ces employés est d’environ 1 100 euros. Il existe à ce propos notre formations Agent de Nettoyage avion 

Comment devenir Agent d’entretien avion ?

Vous désirez savoir comment devenir un agent de nettoyage dans l’aérien ? Rendez-vous sur notre formulaire d’inscription

Agent de trafic

L’agent de trafic assure la coordination et la gestion du personnel qui aide les pilotes à réussir l’envol de l’appareil. Il pilote donc les chargements et déchargements avant de transmettre les dossiers de vol aux équipes navigantes. Cet agent veille au strict respect des délais de décollage et des normes de sécurité. Il faut donc disposer d’une capacité de réaction et de prise de décision en un laps de temps avec des compétences en aéronautique. Ce professionnel peut gagner entre 1 500 et 2 000 euros par mois.

Conducteur d’engins

Le conducteur d’engins s’occupe du transport des chariots où sont stockés les valises des voyageurs et des plateaux de repas. Il peut aussi tracter l’appareil sur la piste en se servant d’un tracteur dédié. Il garantit surtout la sécurité des produits qui sont transportés. Le conducteur d’engins doit savoir manipuler des engins lourds et techniques dans le respect des règles de sécurité. À cela il faut ajouter une bonne condition physique et le sens de la ponctualité. Il peut gagner un salaire net de 1 600 euros par mois et évoluer vers le poste de chef d’équipe.

Bagagiste

Sachez que le bagagiste s’occupe principalement des bagages dans les différents chariots et containers. Il effectue leur tri et leur enregistrement pour qu’ils soient bien tracés durant le trajet puis récupérés à destination par les passagers. Il doit donc faire preuve de rigueur et de maturité. Il peut travailler la nuit et les jours fériés. Il touche en moyenne 1 300 euros et peut devenir par la suite chef d’équipe ou superviseur.
Visitez notre page formation Bagagiste pour avoir plus d’informations.

Comment devenir Agent de piste bagagiste ?

Si vous souhaitez devenir agent de piste bagagiste, vous avez juste à vous rendre sur notre formulaire pour obtenir toutes les informations.

L’avitailleur

L’avitailleur gère l’approvisionnement en carburant des aéronefs dans le respect des normes de sécurité, de qualité et d’environnement. De façon spécifique, il réceptionne le carburant, vérifie sa qualité et remplit les réservoirs conformément à leur capacité. Son salaire est en moyenne de 2 400 euros. Il peut évoluer vers les postes de chef d’équipe ou de responsable de dépôt de carburant.

Effaroucheur

Un effaroucheur surveille et vérifie la présence d’animaux et d’oiseaux à proximité de l’aéroport, de surcroît des pistes. C’est un agent de prévention du risque animalier qui effectue donc de fréquentes patrouilles sur le périmètre réservé aux décollages et atterrissages. Il sait reconnaître les espèces d’animaux et doit les éloigner des pistes. Pour ce faire, il utilise un kit complet pour garantir la sécurité des pistes. Son salaire mensuel est compris entre 1 285 et 1 395 euros nets.

Dégivreur

Opérant de manière saisonnière, le dégivreur dégèle les avions au départ ou à l’arrivée. Sans sa présence, les engins aériens ne pourront pas décoller en hiver. Il peut ainsi travailler sur les ailes gelées de l’appareil en fonction des conditions météo. Si les voyageurs rejoignent leurs familles pour passer Noël, c’est en partie grâce à lui. C’est donc un métier très noble parmi tant d’autres. Son salaire est estimé à environ 9,80 euros par heure.

Agent catering

L’agent de catering prépare les plateaux de repas destinés à la consommation des passagers à bord. Par conséquent, il doit respecter les règles d’hygiène pour la préparation et le service. L’agent de catering peut devenir chef d’équipe de catering. Son salaire moyen est de près de 1 300 euros par mois. Vous en saurez encore plus sur ce métier envous rendant sur notre page formation Préparateur plateaux repas.

Comment devenir Agent de catering ?

Vous souhaitez arborer la toque et les gants d’un agent de catering ? Si tel est le cas, rendez-vous sur notre formulaire d’inscription pour intégrer ce corps de métier.

Mécanicien Avion

Le mécanicien avion s’occupe des maintenances des aéronefs avant et après les vols. Il contrôle la conformité des pièces à travers des visites régulières. De ce fait, il doit être en bonne condition physique. Il peut gagner de 1 100 à 1 700 euros nets par mois et devenir par la suite chef d’équipe ou contrôleur.

Mécanicien moteur

Le mécanicien moteur gère la maintenance périodique des moteurs. Il doit par conséquent maîtriser les notions techniques des moteurs et effectuer les réparations qui s’imposent. Son salaire moyen se situe entre 1 450 et 2 500 euros par mois. Il peut évoluer vers un poste de formateur, de contrôleur qualité ou de chef d’une unité.

Mécanicien cabine

En ce qui concerne le mécanicien cabine, il place les équipements d’habillage d’une cabine. Il vérifie les pièces disponibles à cet effet. Il doit surtout maîtriser la réglementation des maintenances d’une cabine d’aéronef et les logiciels GMAO. La connaissance parfaite de l’anglais est exigée pour ce métier. Ce professionnel touche environ 2 000 euros nets par mois et peut évoluer vers un poste de chef d’équipe.

Soudeur aéronautique

Le soudeur aéronautique est un industriel qui finit l’assemblage des pièces avec la soudure. Il veille surtout à leur conformité aux normes établies. Ce soudeur doit faire preuve d’une grande précision dans ses tâches. Il gagne autour de 1 430 euros par mois et peut devenir chef de projet, d’atelier ou d’équipe.

Technicien Logistique

Le technicien logistique gère l’ensemble de la chaîne logistique. Il vérifie les stocks et commandes reçues par les fournisseurs. Son rôle principal est de garantir les flux d’expédition des produits. Il doit être bien organisé, rigoureux et disposer d’une bonne capacité d’analyse. Le technicien logistique gagne autour de 2 000 et 2 700 euros par mois. Il peut évoluer au poste de responsable technique.

Technicien support client

Le technicien support client prend en charge le service après-vente dans l’aéroport. Il analyse les besoins de la clientèle et les transmet aux services compétents. Il doit donc savoir diriger des projets et maîtriser les logiciels de gestion. Il touche en moyenne 1 700 euros bruts mensuels évolutifs jusqu’à 4 000 euros. Il peut devenir plus tard responsable d’équipements, de la relation client, technicien R&D, voire chargé d’affaires.

Télépilote drones

Le télépilote drones réalise des inspections et des contrôles aériens. Il peut aussi recueillir des données pour établir des bilans thermiques. Ce pilote à distance doit avoir le sens de l’orientation et les aptitudes de pilotage de drone. Il gagne en moyenne 2 500 euros par mois et peut évoluer vers le poste de chef d’équipe de pilotes.

Superviseur télépilote drones

Le superviseur télépilote drones forme les équipes de télépilotes professionnels. Il les initie au respect des règles de sécurité et de gestion des techniques de missions. Il doit avoir des compétences en management et une grande expérience en tant que télépilote. Son salaire est estimé à environ 3 000 euros par mois.

Les métiers de l’aéroport dans la tour de contrôle

La tour de contrôle est le centre névralgique de l’aéroport. Les métiers qui s’y apparentent reposent sur la gestion et le contrôle constant du trafic et des aéronefs. Différents corps professionnels veillent ainsi au bon flux dans l’ensemble de l’aéroport. Du contrôleur, au préparateur en passant par l’analyste des vols, chacun joue pleinement son rôle.

Contrôleur aérien

Le contrôleur aérien contrôle tous les mouvements des avions pour faciliter les décollages et atterrissages. Il opère depuis la tour de contrôle et donne des indications précises aux pilotes. Son rôle est d’assurer la circulation aérienne et au sol. Il doit donc avoir une excellente capacité d’analyse et une maîtrise parfaite de l’anglais. Son salaire moyen est d’environ 2 500 euros bruts et il peut devenir par la suite encadreur ou chef d’équipe.

Préparateur de vol

Le préparateur de vol garantit la sécurité des vols à travers le contrôle de la qualité des services. Il prépare ainsi les équipements nécessaires au décollage et gère les différentes opérations au sol. Il doit donc connaître le fonctionnement de l’étendue de l’infrastructure et les réglementations en vigueur. À cela, il faut ajouter la maîtrise de l’anglais. Le préparateur de vol gagne environ 1 500 euros par mois et peut devenir par la suite superviseur, formateur technique, voire directeur logistique ou d’exploitation.

Analyste de vol

L’analyste de vol s’occupe principalement des affaires d’une compagnie aérienne. Il vérifie en ce sens l’équivalence entre les tarifs affichés et le niveau de remplissage de l’aéronef. Il doit avoir une excellente connaissance des comportements d’achat des passagers et de la gestion de coûts. Sans oublier la parfaite maîtrise de l’anglais. L’analyste de vol gagne un salaire mensuel d’environ 3 000 euros bruts et peut évoluer aux postes de directeur d’exploitation ou directeur marketing.

Les métiers de l’aéroport au Fret

Il faut noter que les carrières dans le fret aérien sont relatives à la gestion des marchandises et à leurs contraintes spécifiques. Les domaines rentrant en ligne de compte sont notamment le transport, le contrôle et la qualité de marchandises. Les contrôles des personnes dans la zone de fret sont également un aspect important de ce secteur. Voici donc les principaux profils au fret aérien.

Agent de fret

L’agent de fret s’occupe du stockage et de la gestion physique des marchandises à leur arrivée et à leur départ. Il opère dans la zone de fret et met en place les différentes procédures. Il doit donc faire preuve de rigueur, de maturité et être en bonne condition physique. À cela, il faut ajouter un casier judiciaire vierge. L’agent de fret a un salaire compris entre 1 050 et 1 700 euros par mois.

Chef service Logistique

Le chef de service logistique gère les équipes logistiques et contrôle les projets de transport. Il assure les négociations avec les prestataires de services et vérifie tous les documents de transport des marchandises. Il doit avoir une grande expérience logistique et maîtriser la législation spécifique aux transports des marchandises. La maîtrise de l’anglais est exigée pour ce poste. Le chef de service logistique touche environ 2 500 euros par mois.

Magasinier cariste

Le magasinier cariste déplace les marchandises en collaboration avec le service logistique. Il utilise en général des palettes élévatrices et assure la livraison des marchandises dans les zones de consommation. Il doit maîtriser les engins ainsi que les logiciels de transport. Il doit aussi veiller au respect scrupuleux des délais et avoir un bon esprit d’équipe. Le magasinier cariste gagne environ 1 100 euros par mois et peut devenir chef d’entrepôt ou chef magasinier.

Technicien support client

Le technicien support client sert de relais entre son entreprise et la clientèle. Il doit donc avoir d’excellentes aptitudes relationnelles et savoir résoudre différents types de problèmes liés à l’exploitation. Il peut éventuellement résoudre des difficultés d’ordre technique. Son objectif principal demeure la fidélisation de la clientèle à travers un support SAV de qualité. Il doit maîtriser l’anglais et éventuellement d’autres langues étrangères. Le technicien support client gagne en moyenne 1 700 euros bruts mensuels.

Douanier

Le douanier en fret contrôle constamment tous les flux de personnes ou de matériaux pour qu’ils soient conformes à la loi. Il détecte aussi les traces de stupéfiants et toute autre forme de criminalité. Il effectue en ce sens de multiples patrouilles dans la zone de fret. Exerçant en horaires décalés, il doit être vigilant et doit connaître la législation en vigueur. Il est aussi indispensable d’avoir une bonne condition physique pour effectuer des interventions le cas échéant. Son salaire est estimé à environ 2 200 euros par mois.

Pour finir, en vue de perfectionner vos compétences et d’apprendre le métier qui vous correspond, le centre de formation CLEF JOB ACADEMY vous accompagne. En plus des formations certifiées pour faire carrière dans le domaine du transport aérien en région parisienne, nous mettons à votre disposition une ressource précieuse. Il s’agit de notre guide du financement de formation. Vous pourrez ainsi trouver le meilleur moyen de commencer la formation diplômante pour vite exercer l’une des activités de l’aérien au sol de vos rêves.

 

Votre centre de formation à Roissy en France :

MÉTIERS

FORMATIONS

%

CERTIFIÉ

0